Exemple pour un prêt de 10 000 € remboursable sur 48 mois.

Je suis au chômage, puis-je emprunter en Belgique?

En principe, les conditions d’éligibilités à un emprunt en Belgique sont relatives à une situation financière et personnelle bien stable. Cela signifie que l’emprunteur doit pouvoir présenter également une situation professionnelle bien stable. Maintenant, pour les chômeurs, que faire ?

Des conditions d’accès au crédit

Le principe est simple, si vous êtes chômeur, il va être très compliqué pour vous de faire une demande et surtout de se la voir acceptée. Mais pourquoi ? Une personne au chômage est par définition une personne sans travail, qui ne peut donc apporter la preuve de revenus réguliers. C’est un profil emprunteur qui sera automatiquement catégorisé de profil à risque. Les organismes ne seront pas enclins à vous accorder crédit, dans la mesure où ils ne sont pas rassurés quant au remboursement du capital emprunté. Il faut savoir en plus que les conditions d’éligibilité à un crédit sont de nos jours de plus en plus stricts, à cause des risques que les banques peuvent encourir, mais également à cause des dispositions législatives.

Néanmoins, on parle de quelque chose de difficile et non d’impossible.

Des conditions particulières pour le chômeur

Mis à part la situation professionnelle, d’autres paramètres sont également envisagés et mis en examen par la banque. Par exemple, pour les personnes disposant d’une allocation de chômage importante, si sa situation professionnelle n’est que temporaire ou encore s’il a pu mettre de l’argent de côté en tant qu’épargne, la demande ne sera pas rejetée de suite. En principe, chaque établissement pose ses propres conditions, mais ce n’est pas forcément une réponse négative qui s’en suivra.

Une personne au chômage peut également se voir accepter sa demande de prêt en tant que chômeur, si une tierce personne se constitue garante de son emprunt. Dans ce cas, il faut apporter les preuves qu’il s’agit d’une personne qui n’a pas encore d’antécédent en termes de mauvais crédit. Cette personne devra également présenter un bon profil emprunteur, c’est-à-dire un revenu stable et régulier. Son revenu doit d’ailleurs être assez important pour lui permettre de prendre en charge ses charges personnelles, mais également le remboursement du crédit dans le cas où le débiteur principal serait défaillant.

Les types de prêts accessibles aux chômeurs

Bien entendu, les prêts qui sont accessibles aux chômeurs ne sont pas tous ceux auxquels pourrait prétendre une personne proposant le bon profil.

Le plus souvent, le chômeur se tourne vers un crédit sans justificatif, notamment un emprunt personnel en Belgique. Il faut le dire, les conditions y sont plus souples et plus simples. Il ne s’agit pas d’un crédit sans justificatif de revenu, mais plutôt d’un crédit dit non affecter. Cela signifie que dans sa demande tout comme dans le contrat de prêt personnel, l’emprunteur n’aura pas à justifier de l’utilisation de la somme qui lui sera accordée.

Il y a également un dispositif en Belgique qui a été posé pour les personnes à faible revenu : le prêt social. Le taux d’intérêt y est très faible, pour une durée maximale de deux années.

Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent.