Le rachat de crédit hypothécaire, comment ça marche ?

Le prêt hypothécaire désigne un crédit qui est garanti par une hypothèque sur un bien immobilier. Il permet à l'emprunteur de disposer de la trésorerie nécessaire pour réaliser ses projets immobiliers. Ainsi, un crédit hypothécaire n'est guère possible que lorsque l'emprunteur est propriétaire d’un bien immobilier. Ce dernier ne doit pas être déjà engagé en tant que garantie. La garantie hypothécaire peut autant concerner une résidence principale, secondaire voire locative. Ce prêt fait appel à l'intervention d'un notaire, qui est le seul habilité à réaliser la rédaction de la prise de garantie immobilière à travers un acte notarié. D'une manière générale, le notaire effectue le virement, le jour de la signature, de l'argent octroyé dans l'offre de crédit hypothécaire.

Le rachat de crédit hypothécaire ou comment restructurer ses dettes avec une hypothèque

Comme toute opération de rachat de crédit, le rachat de crédit hypothécaire doit permettre à l'emprunteur une restructuration des crédits en cours, en les rassemblant, pour avoir une mensualité plus faible sur une plus longue durée. Pour se faire aider, l'emprunteur peut recourir aux services de mandataires de banque ou des courtiers qui se spécialisent en rachat de crédit. Ce sont des experts qui nouent des relations professionnelles étroites avec les banques et les organismes de prêt, leur permettant de bénéficier de meilleures conditions de crédit.

Le rachat de crédit hypothécaire n'est pas toujours avantageux

Plusieurs sont les conditions exigées par les banques et les organismes de prêt avant d'accorder un rachat de crédit hypothécaire. Ils peuvent imposer la création d’un compte à vue assorti d'une domiciliation de salaire. Ils peuvent également exiger la conclusion d’une assurance incendie et d’une assurance du solde restant dû ou ASRD. Ces derniers ne sont pas toujours à bons prix. Afin de savoir si un rachat de crédit est bénéfique pour l'emprunteur ou non, il doit effectuer une simulation rachat crédit en ligne. Celle-ci est gratuite et sans engagement. Elle permet à l'emprunteur d'avoir un aperçu des conditions de crédit qui l'attendent, au cas où il contracte un rachat de crédit hypothécaire.

Les frais à prendre en compte lors d'un rachat de crédit hypothécaire

Quelques frais sont à la charge de l'emprunteur, dans le cadre d’un rachat de prêt hypothécaire. Ils peuvent être l’indemnité de remploi, à payer lors d’un remboursement à l'avance d’un crédit en cours. Elle peut atteindre les trois mois d’intérêt sur le capital qui doit encore être remboursé. Les frais de mainlevée ne sont pas en reste, soit les frais liés au fait que l'emprunteur met fin à l’hypothèque sur son bien. Il y a également les frais de dossier (de 200€ à 300€ négociables), les frais d’expertise (pour l’estimation de la valeur du bien immobilier dans son état actuel), les frais d’enregistrement (pour la souscription à une nouvelle hypothèque) et autres.

Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent.