Organisme Prêteur
Taux (TAEG)
Mensualités
Total Intérêts

demandez votre prêt personnel en ligne

Vous êtes jeune : découvrez le prêt pour jeune en Belgique

Les jeunes peuvent-ils accéder à la propriété? La réponse est oui en Région Wallonne où vos souhaits se concrétisent lorsqu’une assistance financière mensuelle de 50 euros durant les 8 premières années du prêt vous est accordée.

Ce coup de pouce est d’autant plus intéressant, car il est possible de l’utiliser tout en bénéficiant d’autres formes d’aide comme l’assurance gratuite en prévision de la perte de revenus, ou encore les primes pour les locataires et les propriétaires en cas de réhabilitation, de démolition, de construction ou d’acquisition d’un bien immobilier.


En rappel, le prêt jeune devient le prêt tremplin en janvier 2009 et le crédit «habitat pour tous» en mars 2010 et se présente sous forme de crédit hypothécaire.

Les caractéristiques du crédit pour jeunes

Pour bénéficier du crédit pour jeune, vous devez être âgé de moins de 35 ans au moment de la signature du contrat de prêt et qu’il s’agit bien de votre première acquisition immobilière. Mais la démarche d’obtention du prêt commence par la présentation d’un bon dossier qui servira à mettre en confiance l’organisme de crédit, travaillant en collaboration avec la Région Wallonne, qui va vous accorder le prêt. Ainsi, vous devez fournir les preuves concernant votre identité et vos sources de revenus.

Dès la période de recherche de la maison de vos rêves, vous devez faire en sorte qu’elle soit située en Région Wallonne. Cette condition demeure appliquée pour une maison que vous allez construire ou acheter, d’un bien ancien ou d’un logement à rénover. Quant à sa valeur vénale, elle ne doit pas dépasser les 111600€ s’il s’agit d’une acquisition ou d’une acquisition-rénovation. Pour une nouvelle construction, la valeur vénale est limitée à 111600€ hors TVA et hors prix du terrain.

Dès que vous aurez obtenu l’accord de l’Administration du Logement, vous pouvez demander un crédit dont le montant maximal est de 25000€, et ce, pour une durée de remboursement minimale de 15 ans. Vous devez également prévoir un taux fixe, ou encore une mensualité constante que vous allez verser sur une période minimale de 10 ans.

Qui plus est, un jeune emprunteur doit prouver qu’il bénéficiait bel et bien de revenus imposables durant les deux années qui précèdent la demande de prêt jeune. Pour une personne vivant seule, le montant des revenus imposables est limité à 31000€, contre 37500€ si elle vit en cohabitation ou en couple. Pour les jeunes avec enfant, une majoration de 1 850€ par enfant est à prévoir.

En outre, l’octroi du crédit pour jeunes vous impose de vivre dans la maison achetée et d’en faire votre résidence principale durant les 8 années où vous avez droit au prêt.

Prêt jeune et capacité d’emprunt

Pour mettre toutes les chances à vos côtés pour l’obtention d’un crédit pour jeunes, vous devez commencer par revoir votre capacité d’emprunt. En application de la loi du surendettement, le taux d’endettement ne doit pas dépasser les 33%. Pour calculer ce taux, vous allez faire le point sur vos crédits en cours, de vos charges et de vos assurances, sans oublier d’y inclure la mensualité que vous allez payer pour rembourser votre nouveau crédit.

Ensuite, calculez la somme de vos revenus stables, en prenant en compte les revenus temporaires et les éventuelles allocations familiales. Vous obtiendrez votre taux d’endettement en appliquant la formule: Taux d’endettement = total des charges * 100 /total des revenus. Si jamais vous obtenez un chiffre au dessus de 33%, vous risquez de vous voir refuser votre crédit, pour y remédier, faites une demande à deux si vous êtes marié.

Constituer son dossier de demande de prêt jeune

Pour trouver le crédit jeune adapté à votre situation, renseignez-vous auprès de la Région Wallonne pour avoir la liste des organismes de crédit qui ont signé la convention dans le cadre des crédits pour jeunes. Ensuite, montez votre demande de prêt jeune en suivant les conseils d’un courtier en crédit ou d’un professionnel du crédit qui saura vous guider sur les démarches à suivre et les informations qui doivent impérativement figurer dans votre dossier de demande.

Autre possibilité, vous pouvez utiliser les outils de simulation en ligne pour trouver le prêt jeune qui vous correspond le mieux. Pour ce faire, privilégiez les sites de crédit difficiles qui vont vous demander de remplir un formulaire avant de vous guider vers les organismes de crédit qui répondent le mieux à vos besoins. Vous aurez ensuite les premières propositions et lorsque vous aurez pris votre décision, vous pouvez déposer votre demande de crédit pour jeunes chez l’organisme de crédit de votre choix, et ce dernier va se charger de le transmettre à l’Administration du Logement dès que tout aura été vérifié.



En ce qui concerne les informations qui doivent figurer dans votre demande de crédit pour jeunes, vous allez remplir un formulaire de demande en ligne en précisant votre identité, votre adresse, vos contacts téléphoniques, votre e-mail, etc. Tout en sachant que les points principaux vérifiés par la banque sont la présence d’un apport personnel, le taux d’endettement acceptable et le reste à vivre.

Avant de vous accorder sa confiance dans le cadre d’un prêt jeune, la banque va également revoir votre comportement financier en scrutant les mouvements dans votre compte bancaire durant les trois derniers mois précédant la demande de crédit pour jeunes. Les détails qui fâchent sont les virements à l’étranger qui laisseraient sous-entendre la présence d’un compte bancaire caché, les frais de commission liés au dépassement de découvert autorisé et les frais d’abonnement à des jeux d’argent. Par contre, vous avez plus de chance si vous avez au moins un an d’ancienneté au sein de votre entreprise. Dans le cas où vous avez créé votre propre société, attendez-vous à fournir un bilan sur trois ans.

Prêt jeune: devenir un acquéreur potentiel

Les organismes de crédit privilégient les jeunes avec un profil jugé «évolutif». Il s’agit par exemple des acquéreurs potentiels qui ont un statut de jeune ingénieur débutant, mais qui vont au-devant d'une carrière florissante.

Ainsi, n’hésitez pas à parler de votre école bien reconnue dans votre demande, vos intentions de travailler à votre compte, ou encore votre héritage si vous en possédez un. Il s’agit d’une situation évolutive qui vous aidera à mieux convaincre le banquier qui va parier sur votre jeunesse en vous accordant ce prêt.

Quelques conseils sur le crédit pour jeunes

Les organismes de crédits ont tendance à prioriser les jeunes en couple, car il y a moins de risque de défaillance, ce qui n’est pas le cas pour un célibataire. Avant de décider d’emprunter pour acheter votre premier logement, n’hésitez pas à passer par l’étape du pacs ou encore le dépôt de testament chez le notaire. N’oubliez pas non plus que les critères de choix des banques sont essentiellement votre capacité d’évolution de carrière, votre possibilité d’épargne et votre saut de charges. Ce dernier point concerne les jeunes qui n’arrivent pas à épargner et qui ont déjà du mal à s’en sortir en fin de mois qui n’auront pas accès à un emprunt à 110%, sans acompte pour l’achat d’un bien immobilier. Enfin, n'hésitez pas à faire le point sur vos autres crédits à la consommation en cours avant de vous lancer dans la demande d’un crédit jeune destiné à l’achat d’un bien immobilier. Si le crédit auto et le prêt personnel à échéance sont tolérés, ce n’est pas le cas des crédits revolving. Prenez donc le temps de tout rembourser durant les quelques mois qui séparent la demande de crédit pour jeunes et la signature définitive du contrat.
L'argent dont vous avez besoin avec le crédit personnel
Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent.
Autorité de surveillance : SPF - Economie www.economie.fgov.be