Exemple pour un prêt de 10 000 € remboursable sur 48 mois.

Le prêt personnel est-il moins cher en Belgique qu’en France ?

Le marché financier et les régulations changent d’un pays à un autre. Très certainement emprunter la même somme, pour des conditions identiques soit plus avantageux dans un pays qu’un autre. La question est bien souvent posée par certains particuliers. Ou l’emprunt est-il le moins cher ? Notre guide comparatif entre la France et la Belgique.

Le marché français en pleine reprise

L’année 2016 a été une aubaine pour les Français. Le taux des crédits à la consommation a connu une énorme baisse sans précédent. Crédit affecté ou prêt personnel, emprunt en ligne ou auprès des établissements physiques : a chacun ses démarches. Les demandes de renégociation et de regroupement de prêts ne manquaient pas.

Mais cette situation s’est finie avec l’année 2016. Depuis le début de l’année 2017, les emprunts sont en pleines reprises. Les demandes ont fortement diminué. Et pour cause, pour un prêt personnel de plus de 15 000 euros et une durée de 36 mois, on négocie désormais des taux d’intérêt de 3.20 % en moyenne. Pour le même capital, cette fois sur 72 mois, on atteint les 4.98 %. Une augmentation de 1 à 3 point qui a du mal à passer aux yeux des emprunteurs.

Le marché belge : un prêt personnel à taux bas

Certains particuliers se plaignent de cette reprise, car ils étaient habitués à avoir un crédit compétitif. On commence donc à envisager de plus en plus le marché étranger. Les homologues belges sont les plus cités en ce sens. Qu’en est-il réellement ?

Le prêt personnel auprès des établissements bancaires belges sillonne de nos jours à 10 % maximum et 2.5 % minimum. Tout dépend de la durée du contrat et de la qualité des profils emprunteurs. Les banques sont plus souvent ouvertes à la conversation quand vous disposez de garanties fiables. Le souci est que ces dernières n’ouvrent leur portent qu’à des résidents. Un certificat de résidence est d’ailleurs demandé dans les dossiers de prêt.

Les conclusions

Le marché des crédits à la consommation est en pleine reprise partout dans le monde. Mais force est de constater que dans certains pays, comme la Belgique, les taux restent encore attractifs. On peut économiser jusqu’à 2 fois plus en prêt personnel auprès des établissements belges : une aubaine pour les locaux et une mauvaise nouvelle pour les Français. Car, en effet, il est impossible pour eux de prétendre à une offre en dehors des limites du territoire.

Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent.
Autorité de surveillance : SPF - Economie www.economie.fgov.be