Exemple pour un prêt de 10 000 € remboursable sur 48 mois.

Les techniques pour bien choisir son crédit personnel

Entre crédit affecté et prêt personnel, taux unique et variable : on ne sait plus où donner de la tête. Choisir le bon prêt à la consommation est pourtant primordiale. Il en va de la réussite de votre projet et de la stabilité financière de votre ménage. Voici quelques bases que vous devez avoir.

Notion de crédit à la consommation

Quand on parle de crédit personnel, on entend souvent crédit revolving. En Belgique, comme partout dans le monde, la réserve d’argent est l’emprunt le plus réputé, et ce, malgré un taux pouvant facilement atteindre les 15%. Mais il n’en demeure pas moins que sur le marché des prestations bancaires belge, vous avez plusieurs options possibles.

Le prêt affecté est connu pour sa relative modicité et son niveau de sécurité. Investissement immobilier, achat d’une véhicule deux ou quatre roues, création d’une activité professionnelle : les banques vous proposent des crédits à usage unique et dont les taux se négocient généralement entre entre 1% et 5%.

Outre les crédits affectés, ceux qui n’ont pas la possibilité de justifier l’utilisation du prêt peuvent prétendre à un crédit personnel. En apparence, ce type d’emprunt semble être facile. Et pourtant, les banques belges sont très exigeantes quant à la qualité des personnes à qui elles octroient le prêt. Sachez entre autres que les prêts personnels offrent un taux variant de 5% à 12.50% pour les organismes les plus gourmands.

Taux unique ou variable : les plus et les inconvénients

Certains particuliers se plaignent de cette reprise, car ils étaient habitués à avoir un crédit compétitif. On commence donc à envisager de plus en plus le marché étranger. Les homologues belges sont les plus cités en ce sens. Qu’en est-il réellement ?

Outre de choisir la catégorie de crédit personnel, étudier la question des taux uniques et variables est un incontournable avant de signer un engagement bancaire.

Aux primes abords, le taux variable peut paraitre intéressant. Et pour cause, la volatilité du marché peut vous faire faire quelques économies. Comme son nom l’indique, les prêts à taux variable fluctuent, et cela peut devenir un inconvénient. En effet, s’il arrive que le marché reprenne des couleurs, vous pourriez payer le maximum. En tous les cas, il y a un seuil et un plafond que les banques doivent respecter.

Les taux fixes sont plus usités par les emprunteurs. Négociables en fonction de la durée du contrat et du montant emprunté ainsi que de la qualité du profil des clients, ils permettent une meilleure gestion des charges mensuelles.

Les plateformes de comparaison : quoi en penser ?

Quid à parler des techniques pour trouver le bon crédit personnel, on ne peut éluder l’utilisation des plateformes de comparaison qui ont le vent en poupe. Gratuites et pratiques, ces dernières facilitent la recherche du meilleur contrat en fonction des impératifs de chacun : capital désiré, possibilités de remboursement, durée de l’emprunt, etc. Disponible 24/24, 7/7, ces sites de comparaison sont une aubaine pour n’importe quel particulier.

Attention, emprunter de l'argent coûte de l'argent.
Autorité de surveillance : SPF - Economie www.economie.fgov.be